Accueil

Qu’est ce que le yoga veut faire avec moi ?

C’est par cette question que Thierry nous accueille lors de notre première journée de formation.  Tout le monde se regarde un peu interloqué : ne fallait-il pas poser la question dans l’autre sens ?

Thierry insiste. Il  ajoute : qu’est ce qui a provoqué ce déclic  qui fait que vous voulez vous former au yoga ? Êtes-vous prêts à vous laisser faire par le yoga, à accepter tous les changements que cela implique ?

Puis je repense à cette journée du 4 septembre. C’est mon anniversaire de mariage. Je vais au resto avec mon épouse. On arrive exactement au même moment que Jean-Paul chez qui l’on suit les cours hebdomadaires. Il m’annonce qu’il va arrêter d’enseigner, insiste pour que je reprenne sa classe.  Jusque là c’était évident pour moi, je n’avais jamais voulu enseigner quoique ce soit. J’hésite un peu.

Quelques jours plus tard, je me trouve dans une formation pour devenir professeur de yoga. C’est peu d’être le début de la réponse à la question. Qu’est ce que le yoga veut faire avec moi …

Yoga

Il est difficile aujourd’hui de ne pas avoir entendu parler du yoga tant il est partout dans les médias, les studios de fitness, la publicité… Les magazines ne parlent que de méditation et de pleine conscience.  Dès que l’on parle du yoga, cela évoque une image du yogi « zen » en position du lotus, ou au pire à une simple gymnastique douce. Le yoga est présenté comme un « sport  » essentiellement féminin.

Qu’est-ce donc le yoga ?

Le mot « yoga » provient du sanskrit « योग » qui peut être traduit par union, méthode. Le mot français « joug » en dérive. Un joug est une pièce de bois que l’on place sur la tête des boeufs pour les atteler ensembles. On y retrouve la notion d’union mais aussi de discipline. Par analogie, yoga signifie union de la conscience individuelle avec la conscience universelle, mais aussi méthode pour discipliner le corps et le mental.

Origines du yoga

Le yoga est une pratique millénaire. La cité archéologique de Mohenjo-daro dans la vallée de l’Indus (actuel Pakistan) était une ville importante à l’âge du bronze, entre -3000 et -1000 av. JC. On y a retrouvé des sceaux, dont le sceau de Pashupati qui représente Shiva assis dans une position yogique.

sceau-de-paschupati

Ce savoir a été transmise oralement pendant des millénaires, de Maître à Disciple. Il trouve ses fondements dans les écrits philosophiques parmi les plus anciens de l’humanité : les Védas et plus tard, vers -1500 av JC, les Upanishads. De ces écrits naissent 6 écoles philosophiques que l’on appelle Darśana ou point de vue. La philosophie du yoga est basée essentiellement sur le SAMKHYA, un des 6 Darśana, codifié vers 400 ap JC dans le SAMKHYA KARIKA par Ishvara Krishna. Les techniques du Raja Yoga ou Yoga Royal ont été codifiés pour la première fois par Sri Patanjali vers -200 av JC dans le Yogasūtra, un recueil divisé en 4 chapitres (pāda) et 195 aphorismes (sūtra).

Chaque être humain recherche consciemment ou inconsciemment à atteindre le bonheur, être heureux. Or cette état n’existe pas dans le monde extérieur. On ne pourra trouver ce bonheur qu’en se tournant à l’intérieur de nous même, par la sagesse, la méditation. Le yoga nous offre justement différents moyens pour y parvenir :

Les 4 approches du yoga

1. Karma Yoga :

C’est le yoga de l’action désintéressée. Le terme Karma signifie « agir ». Chaque acte que l’on pose a des conséquences qui retomberont sur nous à un moment ou l’autre. Notre futur n’est pas le fruit du hasard mais le résultat de toutes nos actions passées et présentes. Prendre conscience de cette réalité nous permet d’accepter simplement les conséquences de nos actes, sans avoir à blâmer qui que ce soit pour ce qui nous arrive. La pensée positive et nos actions désintéressées permettent d’attirer progressivement les choses positives dans notre vie.

2. Bhakti Yoga :

Bhakti signifie « Amour » : amour pour l’Être Suprême, pour la Nature. C’est la voie de la dévotion, pour toute la création, pour le Divin, comme pour la nature. Cela inclus l’environnement, les animaux, les autres. Mais cet amour ne doit pas être égoïste. Il n’y a rien à désirer ni rien à attendre en retour. IL suffit de s’abandonner à l’amour de l’Être Suprême. Tout ce qui nous arrive est alors perçu comme un cadeau de la vie, sans aucun ressentiment. Seul l’amour et notre engagement nous permet de réaliser avec succès ce que nous entreprenons.

3. Raja Yoga :

Le mot sanskrit « raja » signifie roi. Le yoga Royal est la voie de la discipline et de la pratique. Il comprend huit étapes. Certaines étapes sont maintenant bien popularisées en occident, comme le hatha yoga. C’est le yoga des nettoyages (kriyas), des exercices physiques ou postures (asanas), des exercices respiratoires (pranayamas) et de la méditation. La maîtrise de ces huit étapes nous permet d’accéder à la paix intérieure, la clarté, la réalisation de soi. Qu’elles sont ces huit étapes :

  1. Yama : contrôle de soi. Il y a 5 yamas :
    • Ahimsa : non violence.
    • C’est l’un des principe fondamental d’un yogi : ne pas faire souffrir une créature vivante, que cela soit par la pensée, la parole ou physiquement. Ce principe explique pourquoi les yogis sont végétariens. Comment peut-on espérer obtenir la paix intérieure si l’on inflige de la douleur aux autres êtres vivants ?
    • Satya : vérité.
    • Il faut toujours dire la vérité et ne pas être dans le mensonge. On entends souvent dire que « la vérité n’est pas bonne à entendre ». Il faut pouvoir trouver les bons mots et envelopper les choses pour ne pas blesser l’autre.
    • Asteya : ne pas voler.
    • Ce principe est plus large que le simple fait de voler un objet. Cela s’applique aussi aux idées, à la nature, comme par exemple ne pas détruire l’environnement.
    • Brahmacharya : être pur.
    • Ce principe est souvent assimilé à l’abstinence sexuelle. Mais encore une fois ce concept est bien plus large. Il implique que nos pensées soit toujours dirigées vers l’Être Suprême
    • Aparigraha : ne pas avoir de possession.
    • L’accumulation de biens est une source de problèmes et de préoccupations. Elle nous empêche d’être libre. IL vaut donc mieux n’acquérir que ce qui est utile pour vivre. Cela s’applique aussi aux personnes de notre entourage. On ne doit pas essayer de les retenir auprès de nous, mais leur laisser également leur liberté.
  2. Niyama : les observances.
  3. Elles sont également au nombre de 5 :
    • Shauca : pureté.
    • La pureté extérieure : entretenir son corps, le laver, mettre des vêtements propres. Mais aussi la pureté intérieure : entretenir des pensées et des sentiments purs. En outre, il est important de s’entourer de personnes qui peuvent nous influencer de manière positive et nous soutenir.
    • Santosha : le contentement.
    • Lorsque nous avons compris que le monde extérieur n’apporte que déception, nous pouvons alors trouver le bien-être intérieur de nous même. Les biens matériels n’ont plus aucun attrait ni aucune valeur .
    • Tapas : contrôle de soi
    • C’est avec de la patience, de la persévérance et de la discipline que l’on peut venir à bout des difficultés que nous rencontrons sur le chemin que nous avons choisi.
    • Svadhyaya : étude des écritures sacrées.
    • L’étude des textes anciens de la philosophie du yoga nous apportent la connaissance indispensable pour notre pratique du yoga.
    • Ishvara Pranidhana : dévotion
    • S’en remettre aux main de l’Être Suprême sans qui rien n’est possible.
  1. Asana : exercices physiques
  2. Les exercices physiques permettent de maintenir le corps en bonne santé. Ils nous préparent aux exercices respiratoires. L’immobilité dans la posture calme notre esprit et constitue une excellente préparation à la méditation.
  1. Pranayama : exercices respiratoires
  2. Les exercices respiratoires nous permettent de mieux contrôler notre respiration. Plus la respiration est longue et profonde, au moins nous respirons. Cela nous permet d’améliorer notre santé à tous les niveaux et d’augmenter notre espérance de vie. La rétention de la respiration nous prépare à l’immobilisation du souffle
  1. Pratayahra : retrait des sens
  2. Il s’agit de contrôler ses sens, en restant immobile et en dirigeant son attention vers l’intérieure de nous-même. Lorsque l’on maîtrise cette technique, les conditions extérieures n’affectent plus notre esprit.
  1. Dharana : concentration
  2. Il s’agit de se concentrer sur un seul objet. Cela peut être un objet extérieur, comme la flamme d’une bougie, un son, ou un objet intérieur, comme la respiration, les battements du coeur, etc. Le cerveau produit des pensées toutes les 6 secondes à peu près. On maîtrise dharana lorsque l’on peut se concentrer sur un seul objet pendant longtemps, sans que d’autres pensées ne surgissent.
  1. Dhyana : méditation
  2. Il n’est pas possible de se mettre en médiation. Cet état surgit lorsque l’esprit est bien concentré et immobile. De la même manière il n’est pas possible de savoir lorsque le sommeil survient. Lorsque nous sommes en méditation, l’ego individuel disparaît et nous pouvons alors expérimenter la conscience universelle
  1. Samadhi : réalisation
  2. Lorsque nous réalisons l’union avec la conscience universelle, nous arrivons à la fin de notre chemin. Nous sommes alors pleinement réalisés. C’est pour le yogi une libération, un état de félicité éternelle.

4. Gyana Yoga :

C’est le yoga de la connaissance, à travers l’étude des textes, la pratique, la réflexion. La connaissance peut être acquise par le discernement. Lorsque nous écoutons notre conscience, nous savons généralement ce qu’il faut faire ou pas. Cependant nous écoutons plus facilement nos désirs que notre conscience.

Lorsque nous avons pris conscience que toutes les choses du monde sont transitoires, elles deviennent sans aucune valeur. On peut alors facilement s’en détacher et renoncer à toutes ses choses terrestres. Ainsi s’opère notre libération intérieure. Nous prenons alors conscience que notre réalisation individuelle passe par l’union avec l’Être Suprême. De cette manière le Gyana Yoga rejoint les principes du Karma Yoga, du Bhakti Yoga et du Raja Yoga, formant un tout indissociable.

Le yoga moderne

En occident, le yoga est surtout connu pour ses exercices physiques, apparentés à de la gymnastique douce, utilisé à des fins thérapeutiques, et pour ses effets contre le stress de la vie moderne. Il existe actuellement une offre variée et différent types de yoga se sont développés. Chacun peut donc y trouver son compte. On peut citer entre autres :

  • le yoga nidra ou yoga du sommeil : relaxation prolongée sous forme de méditation
  • le kundalini yoga : permet de dénouer les noeuds énergétiques
  • le bikram yoga : pratique du yoga dans une pièce chauffée à 40 °. Très intense. On le pratique pour perdre du poids
  • le power yoga : un yoga moderne enchaînant les postures de manière dynamique.
  • le viniyoga : un yoga doux, adapté à chaque pratiquant
  • le yoga lyengar : un yoga qui repose sur l’alignement postural et utilise des accessoires pour faciliter la prise des postures
  • l’ashtanga yoga : un yoga moderne et dynamique. Il est composé de 3 séries de postures, progressives. Ce yoga était utilisé pour l’entraînement des combattants.
  • le hatha yoga : un yoga classique : effectue un travail sur les postures qui doivent être maintenues en étant immobile pour en obtenir les effets. C’est le yoga le plus ancien pratiqué en occident. C’est celui que nous enseignons. Sa pratique régulière améliore la souplesse du corps, renforce les articulations, augmente la concentration et la mémoire, améliore le sommeil.

À propos

Pascal Debatty

Pascal DEBATTY


Ma première expérience de yoga remonte à mon adolescence, lorsque j’avais 17 ans. J’étais pianiste et j’étais toujours très anxieux avant une audition ou un concert. Le yoga devait m’apprendre à mieux respirer et à cultiver le calme intérieur avant chaque présentation publique. J’ai suivi les cours de manière régulière, une fois par semaine, pendant 3 ans. Mais c’est difficile de devenir un grand pianiste et de se démarquer des autres. J’ai fini par abandonner le piano définitivement, et le yoga aussi par la même occasion.

Bien plus tard, nous voilà en 2012, j’ai 38 ans et je peux tout doucement commencer à ressentir les effets du temps. Mon corps s’enraidit et j’ai des douleurs au genou, à la hanche. Je me dit que si je ne fait rien , j’aurai perdu toute ma mobilité lorsque je prendrai ma retraite. Cette idée me préoccupe et je cherche un moyen de regagner de la souplesse. Puis, un matin de septembre je me suis réveillé avec l’esprit limpide  : seul le yoga pourra me rendre souple, sans forcer ni abîmer mes articulations.

C’est ainsi que j’ai redécouvert le yoga. J’ai commencé à m’exercer chez mois, tous les matins. Après 6 mois de pratique quotidienne , j’avais déjà beaucoup progressé et des changements profonds dans mon mode de vie commençaient à s’installer durablement. En 2015 mon épouse décide de s’initier au yoga afin de profiter également de ses bienfaits. Je lui promets de l’accompagner au cours afin de la motiver. On s’inscrit au cours de yoga donné à Ath par Jean-Paul DEFRAYE.

En septembre 2018, Jean-Paul m’annonce qu’il va arrêter de donner cours et me propose de reprendre une partie de ses classes. Je dois dire que j’ai hésité car mon objectif n’a jamais été de devenir professeur de yoga. Je me suis finalement laissé convaincre face à son insistance, et aussi à celle de mon épouse. Je me suis donc inscrit au cours de Thierry VAN BRABANT, à Jodoigne, afin de devenir enseignant de yoga. C’est une formation de 500 heures , étalée sur 4 ans, enseignée dans la tradition d’un des pionniers du yoga en occident, André VAN LYSBETH.

Pour la suite, et bien on verra… Je m’imagine déjà suivre une formation à la source, en Inde…

Namasté

Blog

La méditation (1)

Les premiers textes écrits relatifs au yoga remontent à l’an 300 av. JC. Les » yogas sutra » sont la compilation dans un recueil, par le sage Patanjali, de toute la pratique yogique pratiquée jusqu’à cette époque , et cela depuis des millénaires. Cette compilation est basée sur la philosophie du « samkya », un des six points de …

OM – ॐ

Pourquoi chantons-nous « OM » au début et à la fin d’un cours de Yoga ? Voilà une pratique qui distincte un cours de yoga de n’importe quelle autre discipline, souvent source d’une grande appréhension (voir de rejet) de la part des adeptes débutants occidentaux. Certains y voient une pratique religieuse , ce qui peut …

FOCUS SUR SARVANGASANA

En sanskrit, Sarvangasana signifie : – « sarva » = tout – « anga » = membres, parties On peut donc traduire par « posture bonne pour toutes les parties du corps ». Communément appelée « posture de la chandelle » ou « posture sur les épaules ». Les bénéfices de cette posture proviennent essentiellement de la position inversée du corps, de l’étirement de la …

Contact

Pour me contacter, remplissez le formulaire ci-dessous  (Vérifier  votre dossier spam  pour la réponse) :

Si vous ne recevez pas de réponse dans les 24 h, vérifiez dans votre dossier spam que ma réponse ne s'y trouve pas .