philo, Postures

Est ce que le yoga est un sport ?

Peux-être que vous faites partie de ceux qui se sont inscrit au cours de yoga pour bouger et faire de l’exercice physique, un peu comme une gymnastique douce ou du pilate, en deux mot, pour faire un peu de sport.

Mais le yoga est-t-il vraiment un sport ? Et qu’est ce que le sport ? Voyons ce qu’en disent les dictionnaires :

Larousse :

sport , nom masculin (anglais sport, de l’ancien français desport, amusement)

1. Activité physique visant à améliorer sa condition physique.

2. Ensemble des exercices physiques se présentant sous forme de jeux individuels ou collectifs, donnant généralement lieu à compétition, pratiqués en observant certaines règles précises.

3. Chacune des formes particulières de cette activité.

Le Robert :

sport​​​ nom masculin

(Le sport) Activité physique exercée dans le sens du jeu et de l’effort, et dont la pratique suppose un entraînement méthodique et le respect de règles. ➙ éducation physique ; athlétisme, gymnastique. Faire du sport. — Terrain de sport. Vêtements de sport.

(Un, des sports) Chacune des formes particulières et réglementées de cette activité. Pratiquer un sport. Sports de compétition. Sports de combat (boxe, judo…) ; individuels (athlétisme…), d’équipe (football, rugby…). Sports d’hiver (ski, patinage…).

Il y a bien sûr quelques points commun entre le yoga et le sport :

  • les exercices physiques : c’est la troisième étape de la méthode traditionnelle du yoga telle que définie dans les yoga sutras de Patanjali. Rappelons ici que les Yoga Sutras de Patanjali, rédigés vers 200 avant JC, restent le texte de référence le plus important du yoga. Cette méthode compte 8 étapes. Les exercices physique ne comptent que pour une petite partie, et d’ailleurs très peu sont décrits et considérés comme important. Par ailleurs, l’intensité physique des postures de yoga est faible, comparée au sport. Voir à ce sujet l’étude parue dans Medicine & Science in Sport & Exercice
  • l’effort, ( « tapas » en sanskrit, qui signifie « chauffer ») : le yoga comme le sport nécessite un certain effort, mais l’effort doit être juste et mesuré, car nous recherchons l’équilibre entre tension musculaire et détente. Ce n’est pas la performance qui est visée comme dans le sport.
  • entraînement méthodique : c’est ce que l’on appelle la discipline. Il est difficile voir impossible de progresser sans discipline . La discipline sous entend une certaine rigueur, dans la pratique comme dans la vie quotidienne.

Sur les autres points de la définition, le yoga et le sport sont totalement opposés : le ton est donné dans l’étymologie : le sport est un amusement, alors que le yoga n’est jamais pratiqué comme un jeu, et sa finalité n’est ni la compétition, ni la recherche de la perfection de la forme (comme en gymnastique par exemple).

Voyons d’ailleurs la définition du yoga selon Larousse et Le Robert :

Larousse :

Doctrine et exercices traditionnels hindous, cherchant à réunir l’individu avec le principe de toute existence.

Robert :

yoga, nom masculin (sanskrit yoga, jonction)

1. Très ancienne méthode d’obtention de l’illumination, systématisée dans le texte des Yogasutra.

2. Discipline spirituelle et corporelle issue de cette méthode et qui vise à libérer l’esprit des contraintes du corps par la maîtrise de son mouvement, de son rythme et du souffle.

Dans le yoga les exercices corporels ne sont pas pratiqués pour eux-mêmes mais pour nous amener à harmoniser et maîtriser le corps, ce qui reste la seule façon qui nous permettra de tenir longtemps la posture assise de méditation. Car c’est par la méditation que l’on pourra atteindre la libération spirituelle.

En yoga, nous recherchons la subtilité et l’intériorité, alors que le sport reste orienté vers une pratique extériorisée (par exemple, en gymnastique, les athlètes sont évalués sur la perfection extérieur de leurs figures). En yoga, peu importante l’amplitude d’une posture, ce qui compte c’est d’être conscient du mouvement, des muscles, des sensations, des émotions, de la respiration.

Notre cours de yoga est basé et structuré selon la méthode de Patanjali :

  • Le mantra de début et fin de séance nous rappelle le caractère rituel et sacré du yoga et nous amène rapidement à un état de concentration.
  • Les exercices physiques préparent notre corps à rester immobile pendant longtemps pour la…
  • …méditation , qui peut être réalisée en posture assise (idéalement ) ou couchée
  • la relaxation nous permet de réaliser le lâcher prise par rapport au corps et au mental, nécessaire pour atteindre l’état de « méditation ».
  • L’accent est porté sur la conscience du corps et du mouvement, sans jugement et sans « intervention « du mental.

Le yoga nous apporte de nombreux bienfaits pour notre santé, mais cette conséquence heureuse n’est que secondaire par rapport au but du yoga : découvrir qui l’on est réellement. Il serait d’ailleurs dangereux de considérer le yoga comme un sport : pratiqué sans conscience, le yoga serait source de blessures et il pourrait même aggraver les troubles existants.

En conclusions : nous avons vu que le yoga présente des similitudes avec le sport, mais s’en écarte fortement quant à la finalité : le sport est orienté vers le jeu; la compétition, la performance, alors que le yoga recherche l’harmonie du corps, la perception de la subtilité et de l’intériorité, afin de pouvoir se détacher des contraintes physiques et mentales.

Le yoga n’est donc pas un sport, mais il peut apporter beaucoup de bienfait en complément à la pratique d’un sport.

Bonne pratique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *