Respiration

La respiration

Que chaque respiration soit une œuvre d’art…

S’il y a bien un aspect de notre corps que nous délaissons volontiers et qui ne fait l’objet que trop rarement de nos pensées, c’est la respiration. Pourtant, on ferait mieux de s’y intéresser un peu plus si l’on désire conserver une bonne santé physique et spirituelle. Voyez donc :

Les poumons sont constitués entre 600 et 800 millions d’alvéoles pulmonaires permettant l’échange gazeux entre l’oxygène et le co². Si on dépliait les poumons, on pourrait couvrir une superficie de plus ou moins 100 m² ! Cela en fait le plus grand organe de contact avec l’extérieure (avant la peau).

Le volume d’air que nous inspirons quotidiennement est cinq fois plus grand que toute la quantité d’aliments solides et liquides ingérée. Au repos, nous respirons entre 12 et 15 fois par minutes, cela fait plus de 20.000 respirations par jour. Nous nous soucions pourtant fort peu de la qualité de l’air que nous respirons et aussi de la qualité de notre respiration.

Qu’on le veuille où non, il n’est pas possible de s’arrêter de respirer. Notre respiration s’effectue la plus part du temps de manière automatique, inconsciente. Elle nous accompagne depuis la 1ier seconde de notre naissance jusqu’à la mort. Vous ne pouvez pas décider d’arrêter définitivement votre respiration. Après un certain seuil de C0² dans le sang, le cerveau déclenchera automatiquement une inspiration La respiration est donc intiment liée à la vie car sans respiration, nous ne pourrions pas vivre.

La fonction première de notre respiration est de permettre l’échange dans le sang de l’oxygène frais et du gaz carbonique . Le sang se charge quant à lui de transporter l’oxygène frais à tous les organes et cellules du corps et à rapatrier vers les poumons les déchets (le gaz carbonique) pour l’évacuer lors de chaque expiration.

La respiration est également très fortement liée à nos émotions. Avez-vous déjà remarqué votre respiration courte, superficielle, saccadée, lorsque vous êtes énervé, tendu ou stressé ? Et comment vous retenez votre respiration lorsque vous êtes en colère ? Au contraire pensez à la libération et à la détente que vous procure un profond soupir .

Selon la légende indienne, chacun reçoit à la naissance un nombre fixe de respiration pour toute la durée de sa vie. En effet, les respirations courtes et rapides, cells qui engendrent les tensions et le stress, favorisent l’accumulation de germes dans les parties basses des poumons et donc un moins bon échange et une moins bonne oxygénation du corps. Des respirations lentes et profondes permettent une oxygénation optimale du corps et contribuent au nettoyage du corps ainsi qu’au massage des organes abdominaux. Voilà que l’on retrouve notre lien entre une vie longue et en bonne santé et l’hygiène des respirations complètes.

Tout cela avait été compris depuis bien longtemps par les anciens qui ont toujours considéré le souffle à un niveau plus subtile. Les philosophes grecs considéraient le souffle à la fois comme l’esprit et la respiration. Le terme « pneuma » avait ce double sens.

Bien évidemment, la respiration est le terrain de prédilection du yoga, qui rappelons le, cherche à relier l’aspect fonctionnel et spirituel des choses. C’est d’autant plus important à notre époque où un fossé se creuse sans cesse entre ces deux aspects, ce qui amènent à confronter et mettre en compétition le corps physique par rapport au spirituel, au lieu de les utiliser comme tremplin l’un pour l’autre.

Le contrôle de la respiration est donc un aspect essentiel de notre pratique de yoga, que cela soit comme un exercice préparatoire à notre spiritualité, ou comme méditation à part entière. Cela suppose évidemment que la fonction de respiration soit parfaitement opérationnelle et entretenue par une parfaite hygiène des voies respiratoires. Les exercices respiratoires peuvent d’ailleurs offrir des possibilités efficaces de traitement de certaines pathologies respiratoires.

Contrôler notre respiration nous permet petit à petit de contrôler notre système nerveux, puis nos pensées. Ainsi des petites exercices qui nous paraissent anodins – la pratique du pranayama- nous permet d’avoir un contrôle de plus en plus grand de toute notre personnalité.

Pour les yogis la respiration est le lien entre le corps et le mental. Une personne qui respire à moitié vit à moitié. Celui qui maîtrise sa respiration maîtrise sa vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *